Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 58, Number 5, July 2001
Page(s) 519 - 528
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2001142
DOI: 10.1051/forest:2001142

Ann. For. Sci. 58 (2001) 519-528

Influence de la durée d'acclimatation sur l'endurcissement à la sécheresse d'Acacia cyanophylla Lindl.

Ali Albouchia, Houcine Sebeïb, Majid Youssef Meznic and Mohamed Hédi El Aounid

a  Institut National de Recherches en Génie Rural, Eaux et Forêts, BP 10, Ariana 2080, Tunisie
b  Ecole Supérieure d'Agriculture de Mograne, 1121 Mograne, Tunisie
c  Institut National de la Recherche Agronomique de Tunisie, 10 Rue Hédi El Karray, Ariana 2080, Tunisie
d  Faculté des Sciences de Bizerte, Jarzouna 7021, Tunisie

(Reçu le 11 octobre 2000 ; accepté le 20 février 2001)

Abstract
Influence of acclimation duration on the drought hardening of Acacia cyanophylla Lindl. The effects of a acclimation treatment to a severely deficient watering regime on the drought hardening of Acacia cyanophylla Lindl. were studied in a set of 8-month old plants grown in plastic pots. Another set of plants watered with an optimal dose close to the maximum evapotranspiration loss served as a control treatment. The period of both watering treatments lasted 13 months. In addition, plants from both sets were submitted at 1,3, 5, and 13 months to a progressive dehydration by water withholding in order to allow for the expression of adaptive mechanisms under extreme drought conditions. Measurements of biomass, minimum water potential ($\Phi$ min), osmotic potential ($\Phi$ $\pi$) and stomatal resistance were taken during different desiccation periods. Under extreme drought conditions, control plants showed signs of a satisfactory drought tolerance illustrated by a positive turgor and open stomata at fairly low levels of $\Phi$ min (-2.5 to -3.0 MPa). The acclimation to lack of water at a severe intensity during a period of 3 months was not sufficient to induce drought tolerance mechanisms in A. cyanophylla. Stressed plants responded by an early stomatal closure at $\Phi$ min of -1.9 MPa. With acclimation periods longer than 3 months, greater hardening signs were shown as a result of increased species tolerance to severe drought stress. Indeed, a relative growth rate level comparable to the control and a relatively high leaf $\Phi_{\rm p}$ were observed at very low $\Phi$ min levels ranging from -3.2 to -4.7 MPa, resulted from better stomatal regulation and increased osmotic adjustment capability.

Résumé
Les effets de la durée d'une acclimatation à une alimentation hydrique déficiente sur l'endurcissement à la sécheresse d'Acacia cyanophylla Lindl. ont été recherchés sur un lot de plants âgés de 8 mois, cultivés en pots. Un autre lot irrigué à une dose optimale proche de l'évapotranspiration maximale a servi de témoin. La durée des 2 traitements hydriques a été de 13 mois. Des plants des deux lots ont été soumis après l'expiration de 1, 3, 5 et 13 mois à un dessèchement rapide par privation d'eau afin de permettre aux traits physiologiques de l'acclimatation de s'exprimer. Des mesures de biomasse, de potentiel hydrique minimum ($\Phi$ min), de potentiel osmotique ($\Phi$ $\pi$) et de résistance stomatique ont été effectuées au cours des différentes périodes de dessèchement. En conditions de sécheresse extrême, les plants témoins ont révélé une bonne tolérance d'A. cyanophylla vis-à-vis de la sécheresse, exprimée par une turgescence positive et des stomates ouverts à des niveaux assez bas de $\Phi$ min (-2,5 à -3,0 MPa). L'acclimatation au manque d'eau, pendant une durée de 3 mois, n'a pas été suffisante pour induire chez A. cyanophylla l'expression accrue de mécanismes de tolérance à la sécheresse. Les plants stressés ont réagi par une forte baisse de production de biomasse et par une fermeture stomatique précoce à un $\Phi$ min de -1,9 MPa. Pour une durée d'acclimatation supérieure à 3 mois, les plants ont montré des signes d'un endurcissement croissant à la sécheresse, exprimé par le maintien d'un taux de croissance relative comparable à celui des témoins et d'une turgescence positive relativement élevée à des niveaux très bas de $\Phi$ min (-3,2 à -4,7 MPa) résultant d'une régulation stomatique et d'une capacité croissante d'ajustement osmotique.


Key words: Acacia cyanophylla / stomatal conductance / water potential / acclimation / drought hardening

Mots clés : Acacia cyanophylla / conductance stomatique / potentiel hydrique / acclimatation / endurcissement à la sécheresse

Correspondence and reprints: Ali Albouchi Albouchi.ali@iresa.agrinet.tn

© INRA, EDP Sciences 2001